Vivez notre passion en images.

 

 

 

LA TAILLE

 

La taille de la vigne est une opération viticole ayant pour but de limiter la croissance démesurée de la vigne pour régulariser la production des raisins en qualité et en quantité. Elle s'effectue généralement pendant le repos végétatif (hiver), sans oublier de prendre en compte le risque de gelées.

PLIAGE

L'EPAMPRAGE.

 

L'épamprage est une opération horticole consistant à débarrasser un cep de vigne des rameaux (ou pampres, ou gourmands) afin de favoriser la maturation des branches fruitières porteuses de raisin. Cette opération s'effectue au printemps, du débourrement à la floraison.

LE RELEVAGE.

 

 Le relevage est pratiqué lorsque la vigne commence à avoir bien poussé, ainsi que plusieurs rognages (consistant à passer l'enjambeur pour couper les rameaux de vignes qui dépassent du système de palissage)

EFFEUILLAGE.

 

Il s'agit, quelques semaines avant la vendange, de supprimer les feuilles autour des grappes. Les grappes isolées sèchent plus rapidement et pourrissent donc moins facilement que celles entourées d'un épais feuillage. Enfin, quelques jours avant la récolte, on ôte les feuilles au-dessus des grappes afin que le soleil puisse les atteindre pour les mûrir et les colorer. Cet effeuillage est nécessaire pour obtenir des grappes saines.

VENDANGES MANUELLE.

 

 La vendange est la récolte du raisin arrivé a maturité destiné à la production du vin.

L'ERAFLAGE.

 

Cette opération consiste à récupérer uniquement les baies de la grappe.

ENCUVAGE.

 

C'est le moment ou le raisin tombe dans la cuve.

LE REMONTAGE.

Le remontage en vinification est une opération qui consiste à soutirer du moût en bas d'une cuve pour le déverser sur le chapeau de marc (partie solide de la vendange présente dans la cuve) en haut de la cuve à l'aide d'une pompe. Le but principal du remontage est d'extraire au mieux les molécules intéressantes des raisins (tanins, précurseurs d'arômes, molécules colorantes), présentes essentiellement dans les premières couches de cellules des peaux de raisin. Le chapeau qui contient ces peaux de raisins étant remonté naturellement au haut de la cuve dès le début de la fermentation, sans remontage, seul une petite partie des raisins toucherait ce moût. L'homogénéisation augmente donc cet échange. De plus le remontage permet de mouiller le chapeau avec du jus alcoolisé et chargé en CO2 et ainsi de protéger ce chapeau de l'oxydation et des attaques de microorganismes aérobies.

ECOULAGE / PRESSURAGE.

 

Le vinificateur met un terme à la macération grâce à l’écoulage qui permet de séparer par gravité le vin du marc. Il obtient alors un vin de goutte. Lors du soutirage, le chapeau tombe en fond de cuve et est récupéré pour en extraire par pressurage le vin qu’il peut encore contenir. On obtient un vin de presse. Celui-ci est toujours plus riche en couleur et en tanins. Il peut être soit conservé et élevé à part, soit être assemblé avec le premier vin égoutté.

L'ELEVAGE.

 

L'élevage se fait dans des barriques (chênes français) sur une période de 12 mois environ.

"Le vin est une des grandes réussites de l'homme pour transformer un fruit périssable en quelque chose de permanent "

Jean ARLOTT