En 2017..... Primeur 2016

« Fruits rouges, bien net, poivre, onctueux, fin, bois élégant, tanins doux. » Note :15/20

Coup de cœur

 

Jacques DUPONT, Le Point .

 

« L’Ecrin de Couleys : Des fruits noirs, quelques touches de fleurs, pour un nez pimpant, fruité, alerte. Bouche droite, matière juteuse, des tanins structurants,   un bel ensemble. Vin plaisir. »

 

Note : 15-16/20 - Gault et Millau.

 

 

Château L’Ecrin de Couleys/ Médoc 2016

 

Note 86-88/100

 

Château L’Ecrin de Couleys 2016 – Médoc

Note 15.5/20

 

Le nez est aromatique et racé. On y retrouve des notes de boisé/cacaoté et de fines notes de fraise, de mûre associées à une discrète pointe de café ainsi qu’à une pointe de minéralité racée (graves) et de caramélisation. La bouche est fruitée, gourmande, ronde, équilibrée et offre une fine suavité, une belle fraicheur ainsi que de la tension. En bouche ce vin exprime des notes de mûre écrasée, de crème de cassis et des pointes de framboise mûre/fraiche associées à de discrètes pointes de cerise écrasée ainsi qu’à des pointes de boisé chocolaté/caramélisé. Les tannins sont fins et bien menés. Bonne longueur et belle persistance gourmande sur de fines notes de chocolat, de caramel et de fruits juteux. Présence d’une pointe de minéralité presque saline en fin de bouche.

En 2016....Primeur 2015

Article du Guide de Jacques Dupont "Bordeaux le Millésime 2015" Paru dans l'édition du Journal Le Point du 19/05/16

 

 

 

Article de Mr Jacques DUPONT, journaliste au Point, suite à la dégustation de notre Primeur 2015.

Extrait de l'article :

Bref, nous eûmes un peu de retard. Mais les inséparables nous ont pardonné. Jérôme et David Rebes n'ont que 22 mois d'écart et « les gens (les) désignent comme les jumeaux alors qu'(ils) ne se ressemblent pas beaucoup ». Ils font tout ensemble, depuis la maternelle, les bêtises, et on les soupçonne de n'avoir pas été en reste de ce côté-là, comme le boulot, un fort sens de la famille, de la solidarité et des liens qui unissent les générations. Une longue histoire compliquée précède le 2015 remarquable de leur Écrin de Couleys. Une histoire pas toujours rose mais qu'ils ont affrontée épaule contre épaule sans cesser de rire, de plaisanter, de se moquer d'eux-mêmes ou de plaisanter sur les autres sans méchanceté.
Des personnages remarquables qui se sont attiré des sympathies même chez les grands crus. Deux d'entre sont même allés jusqu'à leur prêter des cuves thermo-régulées, double parois, en clair pas de la gnognotte, pour leur permettre de vinifier leur 2015 : « On n'aurait jamais pensé qu'on aurait été accueillis comme cela. »

 

Notre primeur 2015 noté par le journaliste Yohan Castaing (journal en ligne Anthocyanes) avec une note de 15!

Extrait:

 

          "Boisé fondu, fruits noirs et épices pour un nez complexe. Droit, tendu avec des tanins structurants mais suaves, une bouche juteuse et du fond. Un vin bien construit possédant un potentiel de garde."    

"

 

 

Une note de 15.5/20 donné par Mr BURTSCHY du journal le Figaro pour notre primeur L' Ecrin de Couleys 2015 :

 

"Ch. L'Ecrin des Couleys 2015
15,5/20
Nez de mûre. Le vin est fin, aérien, avec une bonne matière. A boire sur le fruit. 0-8 ans."

 

 

 

 

 

 


"Le vin est une des grandes réussites de l'homme pour transformer un fruit périssable en quelque chose de permanent "

Jean ARLOTT